Non à la RIE3 vaudoise!

 

cropped-fond-facebook.pngSous prétexte d’abolir les privilèges fiscaux de certaines multinationales, les autorités veulent baisser l’imposition sur le bénéfice des entreprises de 22,78% net en 2015 à 13,79%.

Si cette réforme (la RIE 3)
 est acceptée le 20 mars, elle ne profitera qu’à une petite minorité de patrons et grands actionnaires : 1,76 % des entreprises paient 93,4 % de l’impôt sur le bénéfice. Cela signifie que le cadeau fiscal – plus de 520 MILLIONS chaque année! – ira dans les poches d’une infime minorité de grands actionnaires.

L’impôt sur le bénéfice n’étant payé que par les entreprises qui dégagent des profits, la baisse
 du taux n’aidera en fait que les sociétés qui en ont le moins besoin. Et plus le bénéfice est important, plus la baisse d’imposition pour ces entreprises sera massive.
Au final, cette somme colossale – la plus grosse baisse d’impôt de toute l’histoire du canton ! – engendrera des coupes drastiques dans le financement des services publics.

Pour combler les trous, les impôts communaux des personnes physiques augmenteront, tout comme les
 taxes d’études, par exemple.

image courrierDessin paru dans Le Courrier.